1.03 Change Partners


Si je mets deux mois entre le visionnage de chaque épisode, ce n'est pas par manque d'envie, c'est que j'attends la publication des sous titres français pour pouvoir profiter au mieux de la série. Et oui, c'est triste, depuis la dernière fois que j'en ai parlé, Terriers a été annulée au terme d'une première saison de treize épisode. Mauvaise communication, coup bas de la part de FX, chacun verra dans cette mauvaise nouvelle ce qu'il voudra. Moi, je décide tout de même de savourer cette unique saison que les critiques adorent. 

Et pour le moment, c'est toujours aussi intéressant. La série propose des choses que je n'avait jamais vu auparavant à la télévision. C'est original, frais et toujours surprenant. "Change Partners" commence de manière tranquille avec le duo (que l'on adore déjà) en train de se balancer des vannes et de trouver des combines pour avoir du boulot et de l'argent. Mais lorsque Hank décide d'enquêter sur la femme d'un homme masochiste et que Britt est harcelé par un ancien pote cambrioleur, le récit est lancé et passionne. Avec une réalisation sobre et des acteurs plein de charme, on passe un bon moment et on ne sait jamais à quoi s'attendre. Alors que le couple de Britt aurait pu être sous tension, les scénaristes décident de le renforcer et de développer par la même occasion un personnage au passé plus sombre que sa légereté d'aujourd'hui laisse transparaître. Quand à Hank, il a une chouette intrigue avec la femme de son banquier (interprêté par la toujours charmante Olivia Williams, que j'avais pas vu depuis le génial "Rushmore") et la scène finale est aussi belle qu'effrayante, promettant pas mal d'action pour la suite. 

Je ne vais donc pas me laisser abattre par l'annulation et continuer de savourer cette série envoûtante, qui propose quelque chose d'unique sans aucune prétention.

Commentaires

Articles les plus consultés