2.11 Damage Control


C'était long six semaines sans les Braverman. Ce genre de séries touchantes, solides et confortables devrait être à l'écran toute les semaines si la qualité est aussi constante que celle de cette deuxième saison. Cette reprise nous offre plusieurs intrigues autour de deux thèmes liés au rôle d'un parent : dire la vérité à ses enfants et savoir se faire détester par ses enfants. 

Parce que c'est pas toujours le beau rôle. Un grand-père, ça raconte des histoires, ça va t'offrir ta première bière. Mais les parents ont des responsabilités moins rigolotes. C'est dur à accepter pour un jeune père comme Crosby qui doit gronder l'adorable Jabbar afin de lui apprendre la discipline. Il fallait s'attendre à ce genre d'étape dans la vie du personnage, qui a certes fait beaucoup de chemin depuis sa rencontre avec Jasmine, mais a encore du boulot à faire avant d'arrêter d'être un grand gamin. Ça commence donc par gagner un peu d'autorité envers son fils, ce qui est un crève-coeur, on le comprend bien. 

Même chose pour Adam et Kristina, qui même s'ils adorent Alex (excellent Michael B.Jordan), doivent interdire à leur fille de le fréquenter à cause de la différence d'âge et de son passé d'alcoolique. C'est très douloureux à regarder car d'un côté, on est à fond du côté d'Haddie et de l'autre, on peut presque comprendre la décision de ses parents. En tout cas, c'est une intrigue inédite pour le show et le mensonge d'Haddie promet des répercussions intéressantes. En tout cas, tant qu'Alex reste un personnage aussi sympathique, ça me va. 

La série semble également avoir pris de bonnes résolutions : rapprocher Sarah et Julia, deux soeurs qui étaient jusque là un peu à l'écart. C'est fait avec intelligence et drôlerie, surtout lorsque Zeek s'en mêle et vient trinquer avec ses filles. Et elles ont toutes les deux le même problème cette semaine, celui de dire la triste vérité à leurs enfants. Sarah concernant la véritable nature du père de Drew et d'Amber, et Julia concernant la mort, une chose que la petite Jasmine n'a pas encore bien assimilé. Tout cela est très bien écrit, c'est l'occasion d'avoir une scène très touchante avec Joel qui repense à sa défunte mère et enfin une intrigue solide pour Drew ! Oui, si c'était fun de le voir copiner avec son grand-père, c'est encore mieux de voir cette intrigue prendre une forme plus riche, et de voir l'adolescent s'affirmer. Et vous avez remarqué, encore un transfuge de Friday Night Lights : Buddy Jr ! 

Oh et "Start A War" de The National pour terminer, merveilleux. 

Bien que Camille est aux abonnés absents, cet épisode est complet et maîtrisé, promettant une deuxième moitié de saison aussi réussi que la première.

Commentaires

Articles les plus consultés