9.22-9.23 A.A.R.M.

Deux Dylanesque ont regardés l'avant dernier épisode de The Office. Celui d'aujourd'hui, qui est fatigué par cette neuvième saison qui gâche tout ce qu'elle entreprend. Et le Dylanesque qui existait entre 2006 et 2010, celui qui débordait d'amour pour chacun des personnages de la série. Vous vous souvenez de la scène où Jim souhaiterait rendre visite à la vieille version de Jim pour l'avertir de ce qui va venir ? Et bien c'est à peu près le même principe. Afin de débuter comme il faut les festivités pour cette ultime semaine consacrée à The Office, écoutez mes deux moi débattre. 





Young Dylanesque : Quoi, on est en 2013 et The Office existe toujours ? Génial !

Dylanesque : On se calme, petit. Même si j'envie ta candeur et tes dents encore blanches, je préfère que tu te fasses pas trop d'illusions. Ta série favorite n'est plus que l'ombre d'elle-même depuis au moins deux saisons. Et plutôt que de se servir de sa deadline pour partir en apothéose, elle a pas fait grand chose d'intéressant ou de crédible cette année. Mais dis-moi, t'en es où dans ton visionnage toi ?

Young Dylanesque : Jim et Pam viennent de se marier. Et j'ai pleuré tellement j'étais ému !

Dylanesque : Et bien là, ils viennent presque de divorcer et en fait non car l'amour est plus fort que tout. Magique, non ? 

Young Dylanesque : Il est drôle ce cold open. Je suis encore amusé de voir Jim faire des blagues à Dwight. 

Dylanesque : Moi ça me gave depuis longtemps mais je les pardonne car je comprends qu'il fallait bien exploiter ce running gag une dernière fois. Pauvre Jim. Il aura été vendeur dans une compagnie qu'il n'aime pas pendant des années, puis aura quitté cette branche pour y revenir, puis aura été co-manager pour redevenir simple employé, puis aura presque concrétisé son rêve avant de redevenir employé et assistant de Dwight. Tu as raison de culpabiliser Pam mais faut dire que ton mari est une sacrée girouette et une sorte de sado-masochiste. 

Young Dylanesque : Mais tu comprends pas, l'amour est plus fort que tout !

Dylanesque : Si, je commence à comprendre. On me le rabâche depuis déjà quelques épisodes et pas de la plus subtile des manières. Pas de la manière parfaite dont on me le rabachait quand Jim se faisait briser son petit coeur par Pam, puis inversement. 

Young Dylanesque : Donc moi je trouve le cold open rigolo. Tout comme les tableaux de Dwight, son attitude en tant que manager. C'est un peu comme dans "The Job". 

Dylanesque : Oui, c'est la même chose que dans "The Job" et que dans "Dwight K. Schrute (Acting Manager)". Même si là, Dwight est arrivé à maturité. À l'apogée de sa vie. Même si le tout est poussif et ne me montre pas forcément le Dwight que j'aime, la demande en mariage final m'a bien plu. Je n'avais d'ailleurs pas autant apprécié Angela depuis des lustres. Son duo avec Oscar était adorable. 

Young Dylanesque : C'est un épisode qui doit en tout cas faire plaisir aux shippers. Il y a du JAM en veux-tu en voilà, du Dwangelina comme s'il en pleuvait. De l'AMOUR quoi ! Youpi !

Dylanesque : Oh, Young Dylanesque, comme tu es mignon... J'ai bien vu que tu as pleuré en voyant ce montage JAM digne des plus belles créations de fangirl sur Youtube (ou de moi à ton âge) (qui d'ailleurs, avait aussi utilisé Snow Patrol pour l'occasion). Moi, j'ai trouvé ça tellement forcé et redondant par rapport aux dernières semaines que j'ai regardé ça de manière passive. Un peu blasé. 

Young Dylanesque : Comment être blasé face à un tel orgasme JAM ? 

Dylanesque : Va lire mes dernières reviews et tu comprendras. Juste pour le fun, tu as pensé quoi de l'audition d'Andy ? 

Young Dylanesque : J'ai pas trop compris ce que ça foutait là et j'ai pas du tout rigolé. 

Dylanesque : Bon, tu me rassures. Tu n'es pas si indulgent que ça finalement. C'était vraiment de la merde. Pas autant que la semaine dernière (où c'était littéralement de la merde) mais presque autant. N'empêche, j'ai trouvé son apparition au bar dans la dernière scène presque touchante. Et c'est ça que j'espérais de ces derniers épisodes. Être suffisamment juste émotionnellement pour nous faire oublier les défauts subis ces deux dernières saisons. Ce fut le cas lors de cette micro-seconde avec Andy, lorsque Jim conseille à Dwight d'épouser Angela dans un remake de sa dernière conversation avec Michael et ce fut le cas lorsque Darryl quitte le bureau après une dernière danse. Tout le reste était juste là pour combler l'antenne. Et pour faire passer Kevin du statut de débile à celui de bébé. 

Young Dylanesque : Content de voir que Creed n'a rien perdu de son mordant en tout cas ! Mais au fait, il était où Michael ? 

Dylanesque : Euh... J'ai un truc à te dire...

Dylanesque annonce à son jeune double la nouvelle. Son jeune double part pleurer dans un coin, puis revient. 

Dylanesque : Mais t'inquiètes pas, il reviendra peut-être dans le final. Peut-être. En tout cas, ça faisait plaisir d'entendre sa voix avec cet extrait du pilote. J'aurais presque aimé rester un peu plus longtemps avec eux pour revoir le documentaire. Allez, "A.A.R.M." était l'épisode le moins pire depuis longtemps. J'en attendais mille fois mieux mais aussi mille fois pire. Il y avait des moments touchants et je devrais le revoir en t'écoutant plus, jeune moi. 

Young Dylanesque : Ok. Bon et bien merci pour les spoilers mon vieux. J'ai plus que quatre jours pour voyager super rapidement dans le temps et rattraper mon retard. 

tumblr_mmle8kphRN1qcvteuo1_500.png

Dylanesque : Tu peux sauter la huitième saison et commencer la neuvième à partir du final. Ca devrait aller, je pense. Ou lire mon top 50. Comme tu veux. Et vous aussi chers lecteurs, c'est comme vous voulez. En tout cas, c'est donc parti pour la dernière ligne droite. Cette semaine, je vous promets pas mal de surprises, des invités de luxe et surtout, beaucoup d'émotion. Espérons que le series finale en fasse autant. 

Young Dylanesque : Espérons !

Dylanesque : T'es encore là toi ?

Young Dylanesque : Oui, avant de repartir en 2009, je voulais te demander des trucs. Je voulais savoir si j'allais avoir mon diplôme à la fac, trouver l'âme soeur et tout...

Dylanesque : Aïe...

Commentaires

Articles les plus consultés