5.03 Practically Perfect


Pour la première fois dans Dexter, on a un début de saison qui ne lance pas de grands arc mais qui prend son temps pour approfondir les personnages et travailler sur les conséquences des épisodes précédents. Ce pourrait être une très bonne chose mais comme les scénaristes n'excellent pas dans la psychologie de leurs héros et que l'on se fout de la plupart d'entre eux, c'est ennuyeux au possible. J'ai bien failli m'endormir plusieurs fois devant la première partie de cet épisode et il aura fallu attendre que Dexter chasse de nouveau sa proie pour que je me réveille.

On le savait, le personnage de Boyd n'était qu'une transition, à la fois pour laisser Dexter se défouler et également pour introduire le nouveau personnage de la saison, interprêté par Julia Stiles. Elle a été annoncé comme l'élément perturbateur cette année et juste au moment où je trouvais que la série était moins prévisible, voilà qu'on nous recolle un sidekick pour Dexter. Je ne peux pas encore trop juger car elle n'apparaît que quelques minutes, mais je sens que son introduction va traîner en longueur. Déjà qu'il a fallu deux épisodes pour la faire apparaître. On aura au moins eu le droit à quelques belles répliques de la part d'un Dexter qui n'a pas fait son deuil. Sinon, c'était le même rituel : la préparation du meurtre, un peu d'innatendu pour pimenter le tout, Harry qui vient faire la morale au fiston et un twist à la fin. Barbant. 

Mais pas autant que le reste qui ne cesse de devenir de plus en plus soporifique. Quinn est un personnage écrit avec les pieds et qui en se transformant en Doakes 2.0., perd encore plus son interêt. Sa quête pour découvrir la vérité sur Dexter s'annonce longue et semé d'embûches. Tout sauf passionnante et original. Deb doit se coltiner une partenaire imbuvable et je pense que je vais accélérer ses scènes jusqu'à ce que cette histoire de tête coupés soit relié à Dexter. Quand à Angel et Laguerta, c'était la même soupe que d'habitude, mais en pire. Masuka a eu une bonne réplique. Et on se doute tous que la nouvelle nounou d'Harrison cache quelque chose. 

Mon enthousiasme devant la série s'essouffle à une vitesse folle et il arrivera un moment où même Michael C.Hall ne pourra plus me convaincre de regarder Dexter.

Commentaires

Articles les plus consultés