Les 50 meilleurs épisodes [1/5]

Toujours dans le cadre de la rétrospective consacrée à The Office, voilà le début d'un classement que j'ai mis longtemps, très longtemps à établir. Autant ce fut facile de trouver une poignée de mauvais épisodes et de les classer, autant devoir faire des choix et établir un top 50 parmi les 200 épisodes de la série, c'était une autre histoire. J'y suis tout de même parvenu après de longs débats avec moi-même et alors qu'on approche très vite de la fin du show, il est grand temps de vous balancer la première partie de mon classement. Bien sûr, tout cela est hautement subjectif et je me permets même de citer moi-même mes vieilles chroniques si je les trouve toujours adaptés. Je vous rappelle également que j'attends vos hommages pour ceux qui veulent dire adieu à Dunder Mifflin et être publié dans ces pages. À bon entendeur... 


"Il suffit juste d'oublier les multiples incohérences et cet épisode, c'est alors que des bonnes surprises devant lesquelles on rit de bon coeur, passant un bon moment avec tous nos vieux amis, tous réunis dans le petit monde de Michael Scott. Ce dernier a donc bien grandi, sa romance avec Holly est parfaite et son message est clair : oublions d'être critique et gardons notre coeur de fan. "Threat Level Midnight" était clairement adressé à ceux qui le sont restés malgré une septième saison inégale et qui prennent toujours autant de plaisir à passer du temps avec nos amis de Dunder Mifflin." 

"I gave up a lot of weekends because I thought it'd be good for my daughter to see a black man as president. Even in a silly home movie. What a stupid waste of time." (Darryl)


49) S06E14/S06E15 Sabre/Manager & Salesman

Bon là je triche avec deux épisodes pour le prix d'un. Car ils sont très liés et lançaient à l'époque une nouvelle intrigue très prometteuse. Je ne les juge donc pas sur ce que deviendra l'intrigue mais sur ce qu'elle représente ici. C'est à dire de l'audace, un peu d'excitation et une preuve supplémentaire que les scénaristes ont su, à une époque, toujours relancer la machine vers de nouvelles directions. 

"I have been saying the word "manager" a lot, so whenever Jo thinks "manager" she thinks of me. Camel cigarettes did the same thing with Joe Camel by making him look like a penis. I can't even go near a cigarette now without thinking of a penis. And vise-versa." (Michael)

48) S05E26 Company Picnic

À l'époque, j'étais pas content. Vraiment frustré par un season finale qui n'atteignait pas les sommets des années précédentes. Mais aujourd'hui, avec le recul, je garde un doux souvenir de ce pique-nique d'entreprises, surtout que je sais qu'on allait pas avoir mieux les années suivantes en guise de conclusion. L'ambiance était bonne enfant, la relation Michael/Holly était toujours hautement touchante et je n'oublierais jamais le regard de Jim lorsqu'il rejoint Pam à l'hôpital et apprend l'heureuse nouvelle (l'un des derniers grands moments du couple phare, d'ailleurs). Ensoleillé, printanier et léger, "Company Picnic" est une belle madeleine de Proust qui nous ramène à une époque particulièrement belle de la série, à la fin de l'une de mes saisons favorites. En plus, c'est le 100ème épisode alors il était important de le mentionner. 

"I didn't find a perfect moment, because I think that today was just about just having today. And I think that we are one of those couples with a long story, when people ask how they found each other. I will see her every now and then, and... Maybe one year she'll be with somebody, and the next year, I'll be with somebody, and it's gonna take a long time... And then it's perfect. I'm in no rush." (Michael)


47) S06E16/S06E17 The Delivery

"Voilà, Jim et Pam ont franchi en un temps très réduit les deux grandes étapes d'une vie couple, toujours un peu casse-gueules à la télévision : le mariage et le bébé. Au cours de deux épisodes très bons, de beaux cadeaux pour les shipper du couple mais également pour ceux qui veulent passer un bon moment et rire devant la série. Car si les nouveaux parents sont au centre de l'épisode, les autres ne sont pas en reste et les quarante minutes n'handicapent en rien le rythme ou l'équilibre des intrigues." En écrivant ça à l'époque, je me doutais pas que le fait d'avoir un gamin (puis deux) n'allait pas vraiment servir le couple. Mais il est clair que ce double épisode était une réussite, en toute simplicité, une pause bienvenue au milieu de l'arc Sabre et de toutes les errances de la sixième saison. Une sorte de suite à l'inoubliable "Niagara" qui nous montraient que les scénaristes ne loupaient jamais les grandes étapes de la vie du couple. Je ne savais juste pas alors que c'était la dernière grande étape avant l'ennui (et des disputes un peu superficielles actuellement à l'écran). 

"There is no greater feeling than when two people who are perfect for each other overcome all obstacles, and find true love. And that is what I thought that Erin and Kevin were going to find today..." (Michael)


"En voyant la promo où Dwight tire des coups de feu dans le bureau, j'ai eu un peu peur. Mais au final, j'ai été agréablement surpris par cet épisode. Certes, il est loin d'égaler "The Job", premier coup d'état de Dwight qui concluait la troisième saison. Mais on y voit des acteurs qui s'amusent bien autour d'un scénario assez fun et équilibré ce qui est à mon avis la seule chose que l'on peut vraiment attendre du The Office post-Michael Scott. (...) C'est maladroit mais c'est bourré de bonnes intentions et d'un sentiment récréatif. Cette fin de saison est comme un jeu de télé-réalité où les candidats s'essayent à remplacer Steve Carrell de manière assez décontractée. Pour preuve le générique qui évolue au fur et à mesure que le nouveau manager change. L'expérience continue la semaine prochaine avec Creed (!) et surtout, plein de nouveaux candidats (la liste des guest star est très très longue). Maintenant, il ne faut pas oublier que tout va devoir rentrer dans l'ordre et qu'il va falloir faire un choix et conclure le tout de manière satisfaisante dans un season finale qui sera, forcément, beaucoup trop court. " Et qui était en vérité beaucoup trop long et pas du tout satisfaisant. Le dernier bon épisode de la série ? Le dernier dont je me souviens vraiment en tout cas et un Rainn Wilson au sommet de sa forme. Je ne suis pas le seul à l'avoir autant apprécier et je vous invite à aller voir ce qu'en disais Drum sur pErDUSA. 

"I will never be happier than I am right now. I will also never be less happy. I will be at my current maximum happiness for the rest of my life. Because I am manager of the Scranton Branch of Dunder Mifflin. Acting Manager." (Dwight K. Schrute)

45) S04E12 Did I Stutter?

Un épisode qui se retrouve ici seulement pour la confrontation Michael/Stanley. Un Michael sur la défensive qui se montre d'autant plus touchant dans sa quête de reconnaissance et un Stanley qui n'a jamais autant crevé l'écran (si si je vous jure). Le ton est moins léger que d'habitude (même si c'est contrebalancé par un truc à la con avec les lunettes de Pam) et Steve Carrell a toujours su briller dans chacun des registres qu'on lui proposait. Tout sonne juste ici et de toute façon, j'ai beaucoup d'affection pour la quatrième saison car ce fut la première que j'ai pu suivre en direct et chroniquer. 

"It's like I used to tell my wife. "I do not apologize unless I think I'm wrong, and if you don't like it, you can leave." And I say the same thing to my current wife, and I'll say it to my next one, too." (Stanley).

44) S06E12 Secret Santa

À part pour un Noël marrocain et un Noël à la sauce Schrute peu engageants, il était tout de même rare de passer un mauvais moment lors des fêtes à Dunder Mifflin. Pour la sixième saison, l'équipe avait en plus sorti la carte de la nostalgie avec réussite, convoquant aussi bien les oreilles de lutin de Dwight que le costume de Michael et sa haine de Toby (mon running gag favori). À l'époque, voir Ed Helms chanter était encore un vrai délice et son couple avec Erin était alors très raffraîchissant. L'annonce du rachat de la compagnie annonçait en plus de belles perspectives d'évolution. C'est chaleureux, drôle, rythmé. Un vrai Noël en famille qui me rappelle à quel point, malgré tout, il sera dur de la quitter en mai prochain.

"You know what? Christmas isn't about Santa. Or Jesus. It's about the workplace. All of you feel like my family. Ryan, you are my son. Pam, you are my wife. Jim ... Angela and Phyllis, you are my grandmas. Stanley, you are ... our mailman." (Michael)

43) S0509 The Surplus


"Un épisode traditionnel, dans le bon sens du terme, puisqu'il se concentre sur le bureau et ses petites histoires légères et amusantes, sans trop virer dans le drama ou l'humour lourd (excepté la partie Andy/Dwight/Angela). Jim et Pam remonte à nouveau dans mon estime, tout les personnages sont là, même David Wallace et Hank. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment à Dunder Mifflin !" J'étais enthousiaste et j'avais raison car c'était vraiment un épisode classique dans le sens qu'il était digne de la seconde saison, sans hésiter (encore une fois, excepté pour la partie Schrute Farm). "The Surplus" est clairement à mettre dans le panthéon consacrée à Jenna Fisher qui illumine ici Dunder Mifflin dès qu'elle apparaît à l'écran. La Fancy New Beesly comme on ne la verra que trop rarement ! "Look, I really need this new chair. I mean, seriously, how is it possible that in five years I've had two engagement rings, and only one chair?" (Pam).

42) S05E19 Two Weeks

"Les épisodes qui suivent promettent un savoureux mélange de comédie et de petits drames de la vie, comme The Office savait si bien le faire à une époque. Je n’avais pas été autant excité devant la série depuis la saison 3 ! Pour finir, Iris Eldra est excellent !" Et bien mon petit Dylanesque, tu vas être servi. Car oui, les épisodes qui vont suivre seront parmis les tout meilleurs de la série et former l'inoubliable arc "Michael Scott Paper Company". Cet épisode était la parfaite manière de lancer tout ça et de nous faire saliver. Et c'est de nouveau un monument à la gloire de Jenna Fisher et d'une Pam qui n'aura jamais été aussi émouvante que lorsqu'elle décide de suivre Michael dans sa folie après avoir passé la journée à tenter de faire fonctionner une photocopieuse. Bouleversant. 

"Michael is like a movie on a plane. You know, it's not great, but it's something to watch. And when it's over you're like... how much time is left on this flight? Now what?" (Toby)

41) S03E22 Women's Appreciation

Il a donc fallu attendre la 41ème place du classement pour voir apparaître un épisode de l'âge d'or (comprendre, les saisons 2 et 3). Vous vous doutez bien que ce n'est que le début et que beaucoup des épisodes de cette époque (que je n'avais pas chroniqué car le blog n'existait pas encore) vont apparaître dans la suite de la liste. Celui-ci nous invite à passer un moment en compagnie de Michael et des femmes de sa vie alors que Jan lui fait tourner la tête. Enfin au départ, c'était surtout pour soutenir Phyllis après une aggression sur le parking mais bien entendu, Michael ramène tout à lui. Le groupe de femmes fonctionne à merveille et chacune à son moment de gloire. Surtout Karen qui réalise alors que ça ne fonctionnera jamais entre elle et Jim. Et pendant ce temps-là, on a Dwight qui enquête (forcément drôle à l'époque car pas encore trop poussif) et les toilettes des femmes qui deviennent le paradis, en particulier pour Creed. Un épisode qui lançait finement bien tout ce qui allait mener à "The Job", le season finale. Putain ce que c'était bon à cette époque. 

"Any man who says he totally understands women is a fool. Because they are un-understandable. There's a wishing fountain at the mall. And I threw a coin in for every woman in the world and made a wish. I wished for Jan to get over me. I wished for Phyllis, a plasma TV. I wished for Pam to gain courage. I wished for Angela, a heart, and for Kelly, a brain. "Michael, how can you appreciate women so much but also dump one of them?" You mean, how can I be so illogical and flighty and unpredictable and emotional? Well, maybe I learned something from women after all." (Michael). 


Suite du classement très prochainement !

Commentaires

Articles les plus consultés