Musicalement Votre [4/5]

Avant d'être un passionné de séries, je suis avant tout un passionné de musique. C'était le sujet de mon premier blog (aujourd'hui inactif) et le sujet de mon emploi, puisque je bosse pour une radio. Si on me propose d'aller sur le tournage d'un épisode de Breaking Bad ou en studio avec Neil Young, le dilemne sera tellement difficile que je risque de m'évanouir. Alors vous pensez bien que, lorsqu'une série insère un morceau à sa narration (et je ne parle pas seulement de musique de fonds), je savoure ça comme il se doit. En excluant les épisodes comédies musicales, je vous propose ici mon top 50 des moments musicaux qui m'ont le plus marqués sur le petit écran. Comme tout top 50 qui se respecte, c'est ultra-subjectif et pas du tout exhaustif. L'ordre n'indique pas un classement qualitatif, juste un déroulement aléatoire, au fil de mes souvenirs. À suivre tous les mardis ! 

31) Battleflag (Lo-Fidelity Allstars) - ER [S06E13 Be Still My Heart]

Il est temps de sortir l'artillerie lourde. Avec un moment culte qui fut ma première vraie expérience de cliffangher à la télévision : "Be Still My Heart". L'histoire est connue : le jour de la Saint Valentin, John Carter et Lucy Knight se font poignarder par Paul Sobriecki, un patient instable. Le reste du personnel s'échangeant des cartes de voeux en écoutant Lo-Fidelity Allstars pendant que les deux victimes baignent dans leur sang. Le contraste entre ce qui se passe dans les couloirs de l'hôpital et la tragédie qui s'opère sous nos yeux dans cette chambre sombre marquera tous les fans de la série, qui devront attendre "All In The Family", l'un des meilleurs épisodes d'ER, pour connaître le sort de John et Lucy...


32) Your Hand In Mine (Explosions In The Sky) - Friday Night Lights [Saison 1]

Le groupe texan Explosions In The Sky est indissociable de Friday Night Lights. Déjà responsables de la bande-originale du film qui a inspiré la série, leurs guitares au galop formant des envolées lyriques sont devenus un personnage à part entière de Dillon, que ce soit pour rendre un match encore plus épique ou pour apporter une touche supplémentaire de mélancolie au quotidien des joueurs. Même si on entendra moins le groupe par la suite, c'est dans la première saison qu'ils sont omniprésents, du pilote à la dernière victoire. J'ai choisi "Your Hand In Mine", leur plus belle composition à mon goût et qui fera toujours apparaître dans mon esprit l'image d'un stade dans la nuit, éclairé par des spots éblouissants tandis que l'on entend les grillons texans et que l'on partage une bière fraîche avec Tim Riggins... Texas forever !


33) Gymnopédie No.1 (Erik Satie) - Community [S02E19 Critical Film Studies]

Les mélodies d'Erik Satie sont tellement cinématographiques que je m'étonne de ne pas les entendre plus dans les séries. Franchement, il suffit d'un petit "Gymnopédie" ou de "3 Gnossiennes" pour engendrer de l'émotion bon marché et provoquer en moi une profonde mélancolie. Dan Harmon n'a pas hésité à l'utiliser dans son hommage au film "My Dinner With Andre", un épisode où une conversation avec Jeff nous permet d'explorer une nouvelle face d'Abed. Le morceau colle bien à l'ambiance introspective et permet de compléter l'hommage au film, faisant de ce "Critical Film Studies" quelque chose à part, avec un ton assez unique et des moments très émouvants. 

34) Sunday Morning (The Velvet Underground & Nico) - Orange Is The New Black [S01E05 The Chickening]

Comme tout le monde, j'ai adoré Orange Is The New Black, que j'ai dévoré en quelques jours au milieu de l'été. Je compte bien reparler des qualités de la série lors d'un prochain bilan ou d'un podcast, mais en attendant, voilà l'occasion d'évoquer une séquence musicale bien foutue : un dimanche matin en prison avec la fameuse ritournelle du Velvet Underground qui vient contraster avec le moral des détenues et d'une Chapman qui ne va pas tarder à devenir folle à cause d'une poule... Ce n'est pas le but de ce top 50, mais si je pouvais mentionner un générique, je parlerais de celui-ci et si je pouvais mentionner une scène où ce sont les acteurs qui chantent, je parlerais des dernières minutes de la saison, qui m'ont émus jusqu'aux larmes. Mais restons fidèles à mon thème et profitons de ce paisible dimanche matin... 


35) Moonlight Mile (The Rolling Stones) - The Sopranos [S06E12 Kaisha]

Avec ER et Six Feet Under, Les Sopranos est probablement la série qui m'a procuré le plus de moments musicaux inoubliables. Après la rechute de Chris sur fond de Fred Neil, l est temps d'en citer un deuxième, toujours dans la sixième saison, alors que l'hiver s'installe sur le New Jersey et que le clan Soprano s'apprête à fêter Noël. "Moonlight Mile" figure aisément dans le top 3 de mes chansons favorites des Stones alors ce fut un bonheur de voir le morceau si bien utilisée avec ce montage juxtaposant à la perfection le rythme, les accords et la mélancolie à la neige qui tombe, la violence des images et l'étrange chaleur des fêtes... 

36) Woodstock (Joni Mitchell) - Six Feet Under [S02E07 Back To The Garden]

Vous reprendriez bien un peu de Six Feet Under ? "Back To The Garden" marque la première apparition de Sarah, la soeur de Ruth, une hippie névrosée qui est l'antithèse de la mère de famille coincée. Leurs retrouvailles réveillent en Ruth des frustrations et peut-être l'impression d'avoir sacrifié sa jeunesse alors qu'elle aurait pu mener une vie bien différente sans Nathaniel Senior. Entendre "Woodstock" de Joni Mitchell la ramène à sa jeunesse et avec fragilité et tendresse, elle se met alors à fredonner... Un moment poignant portée par une Frances Conroy toujours aussi juste...


37) Take Care (Beach House) - New Girl [S01E15 Injured]

Ce n'est pas un hasard si le premier épisode de la série que j'ai trouvé vraiment réussi coïncide avec un montage final au son de Beach House, qui était alors mon obsession du moment. Lors d'une virée sur la plage, on y découvre les prémices de la relation Jess/Nick et on tombe enfin sous le charme du groupe d'amis, après des débuts assez inégaux. Au son de "Take Care", c'est un embryon qui se transforme en papillon et n'a pas cessé de me séduire depuis cette scène adorable... YouTube ne l'a pas en rayon mais il possède au moins la chanson, à réécouter. 

38) Come Sail Away (Styx) - Freaks & Geeks [S01E01 Pilot]

On a parlé de la fin de Freaks & Geeks avant le début alors revenons à la scène qui m'a fait tomber amoureux de la série. Une scène de bal de lycée comme on peut en voir des tas dans les teen show mais comme celui-ci n'est pas un teen show comme les autres, la scène est inoubliable. Il suffit d'avoir vécu de près ou de loin la même chose ou d'avoir été adolescent dans sa vie pour s'identifier à la maladresse de Sam, à ses grands yeux ébahis et à son sourire insouciant alors que "Come Sail Away", un bon gros morceau des 80's résonne dans nos cœurs. Lindsay qui quitte sa famille sur fond de Grateful Dead, c'était la fin de l’innocence. Là, ce sont les premiers émois et c'est tout aussi émouvant. 


39) Tomorrow Never Knows (The Beatles) - Mad Men [S05E08 Lady Lazarus]

Entendre les Beatles à la télévision et même au cinéma, c'est très rare. Les droits du catalogue sont tellement chers que rares sont ceux qui s'y risquent, même si ça ne doit pas être les envies qui manquent. On a pu entendre la soeur de Susan utiliser "Blackbird" comme berceuse dans ER ou le groupe de Ted faire une reprise de "Eight Days A Week" pour le mariage de Turk et Carla dans Scrubs. Mais, si je dis pas de conneries (et si on met de côté le générique de Corky), Mad Men est la première série à utiliser un morceau original. Et pas n'importe lequel : "Tomorrow Never Knows", morceau le plus expérimental de "Revolver", que Megan conseille à Don d'écouter à la fin de cet épisode. Don suit les conseils de sa femme, se sert un whisky et pose la galette sur le lecteur. La voix de Lennon résonne comme un moine tibétain en haut d'une montagne et les guitares saturés n'effleurent même pas Don, qui préfère éteindre le disque au bout d'une minute. Lui qui sifflotait "I Want To Hold You Hand" quelques épisodes plus tôt n'est pas encore prêt pour un programme plus aventureux... 


40) Crystal Blue Persuasion (Tommy James & The Shondells) - Breaking Bad [S05E08 Gliding Over All]

"Gliding Over All", c'est la fin d'un règne, la paisible retraite d'Heisenberg. Et pour ne pas perdre de temps (car c'était l'ascension qui nous intéressait et la chute qui sera au coeur des derniers épisodes, pas la gloire), cette période est expédiée à travers un montage visuellement époustouflant (normal avec Breaking Bad) et à l'ambiance détendue grâce au morceau "Crystal Blue Persuasion", au titre tellement approprié qu'il allait bien finir par être utilisé un jour ou l'autre. Cet exercice de montage est courant dans la série mais celui-ci reste mon favori tant il ressemble à une fausse conclusion, à un faux aboutissement. À la cool. Alors qu'on sait tous que la vraie conclusion ne se fera pas à la cool. Je pourrais regarder ça en boucle mais comme Youtube ne possède pas le montage, on va plutôt réécouter le morceau et tâcher de savourer les cinq épisodes qu'il nous reste...


Commentaires

Articles les plus consultés